** Si vous ne pouvez plus partir pour réaliser votre projet, il est important d'en aviser UdeM international. Pour les programmes d'échanges, vous devez obligatoirement remplir le formulaire de désistement et nous le transmettre à echange@umontreal.ca.




Attestation de participation

Si vous réalisez un programme d’échanges et que vous recevez votre lettre d'acceptation officielle, nous pourrons émettre une attestation de participation à un séjour d’études hors Québec accompagnée d'une preuve de garantie financière. Ce document confirme les dates de votre projet ainsi que le montant de la bourse qui vous a été octroyée, si applicable.

Vous pourriez en avoir besoin pour :

  • faire votre demande de visa;
  • obtenir l’assurance médicale de voyage auprès de l’ASEQ (assurance offerte par la FAÉCUM) ou faire les démarches auprès de la RAMQ;
  • prouver que vous bénéficiez de fonds suffisants pour la durée de votre séjour à l’étranger lors de votre demande de visa;
  • valider votre projet auprès de LOJIQ (cette attestation étant considérée comme la lettre d’acceptation de l’Université de Montréal (établissement d'origine)).

Notez que les documents électroniques sont acceptés.

L’envoi de l’attestation n’est pas automatique; assurez-vous de la demander afin de la recevoir.



Inscription et droits de scolarité

UdeM international s’occupe des inscriptions au programme d’échanges auprès du Bureau du registraire. Notre équipe effectuera la demande de votre inscription en programme d’échanges en août pour un départ à l’automne, et en décembre pour un départ à l’hiver. Avant votre départ, assurez-vous, que vous avez bien été inscrit ou inscrite au sigle d’échange de l’UdeM dans votre Centre étudiant.

Votre inscription correspondra au nombre de crédits déclarés dans votre plan d’études et ayant été approuvés par la personne responsable des échanges de votre département, école ou faculté de l’UdeM. Il vous faudra vérifier, dans votre Centre étudiant, que le nombre de crédits inscrits correspond à votre projet. L’inscription se fera en bloc et apparaitra de cette manière : DIV3112 (les deux derniers chiffres indiquant le nombre de crédits que vous allez suivre par trimestre). Si ce n’est pas le cas, veuillez nous en aviser dans les meilleurs délais.

L’inscription génèrera une facture de droits de scolarité. Vous devrez donc payer, comme à l’habitude, vos droits de scolarité à l’UdeM, incluant tous les frais afférents. Votre facture étudiante sera disponible dans votre Centre étudiant.

N’oubliez pas d’acquitter la totalité des droits de scolarité exigés pour votre trimestre avant la date limite de paiement à l’UdeM, et ce, même si vous êtes hors Québec. Le contraire pourrait générer un blocage dans votre Centre étudiant et empêcher le versement de votre bourse de mobilité.

Comment payer une facture >

Sachez qu’à partir du moment où vous déposez un dossier de candidature, nous considérons que vous partirez en programme d’échanges et vous serez inscrite ou inscrit comme tel. Cette inscription annulera un choix de cours que vous auriez pu faire au préalable. C’est pourquoi il est impératif de nous aviser dans les plus brefs délais si votre candidature est refusée par l’établissement d’accueil, si vous avez une préoccupation par rapport à l’inscription en programme d’échanges ou si vous ne souhaitez plus partir.



Déclaration de séjour 

La déclaration de séjour est une étape obligatoire et doit être complétée de 4 à 6 semaines avant votre départ. 

Pour en apprendre plus sur la déclaration de séjour, rendez-vous dans la section À destination : Sécurité.



Documents de voyage

Passeport

À l’étranger, votre passeport sera un fidèle compagnon. Prenez-en bien soin! Assurez-vous, quelques mois avant votre grand départ, qu’il n’a pas besoin d’une cure de rajeunissement : la plupart des pays exigent que le passeport soit valide au moins six mois après la date  de retour au Canada. Prévoyez également une copie de votre passeport ou de votre certificat de naissance. Pour connaitre les documents à fournir, les délais d'obtention ou pour toute autre information, consultez le site du gouvernement du Canada.  

Obtenir ou renouveler un passeport canadien >

En cas de perte ou de vol de votre passeport à l'étranger, communiquez rapidement avec l’ambassade du Canada. Vous devrez probablement aussi signaler rapidement la situation auprès de la police.

Sachez que les procédures de renouvellement seront facilitées si vous présentez une copie de votre passeport et de votre certificat de naissance.


Si vous possédez une double citoyenneté et que vous vous apprêtez à séjourner à l'extérieur du Canada, il pourrait y avoir des implications à voyager avec un autre passeport. Pour en savoir plus, consultez le site du gouvernement du Canada.

N'hésitez pas à contacter le consulat ou l'ambassade de votre autre pays de citoyenneté pour connaitre les implications de voyager avec ce passeport.

Visa et permis d'études

Il est de votre responsabilité de vous informer sur les démarches d’immigration qui s’appliquent à votre situation et vous devez vous assurer de respecter les exigences d’entrée et de sortie du ou des pays où vous séjournerez.

Un visa ou un permis d’études est requis pour la vaste majorité des pays. La nature de votre séjour (échange, stage, recherche, etc.), la durée de celui-ci ainsi que votre citoyenneté sont des facteurs qui déterminent les démarches à suivre.

Important

  • Prévoyez un délai raisonnable et anticipez les couts pour l'obtention de certains documents nécessaires pour la demande de visa (certificat médical, certificat d'antécédents judiciaires, photos, traductions officielles, justificatif de ressources financières, etc.).
  • Le traitement de la demande de visa peut mobiliser votre passeport pour un certain temps. Attention : si vous prévoyez de voyager avant votre séjour à l'étranger parce que votre passeport sera peut-être retenu au bureau du consulat ou à l’ambassade. 
  • Vérifiez si vous devez prendre rendez-vous, et le cas échéant anticiper une ou plusieurs visites et même parfois la possibilité de devoir vous déplacer à Ottawa.
  • Lorsque vous soumettrez vos documents pour la demande de visa, ayez en main tous les documents reliés à votre séjour, et ce, même s'ils ne sont pas officiellement listés. Les autorités exigent parfois des documents supplémentaires qui, si vous ne les avez pas en votre possession, vous obligeront à une deuxième visite.

Permis de travail

Si vous prévoyez travailler à l'étranger, informez-vous auprès du consulat ou de l'ambassade de votre pays d'accueil des possibilités de travail et des modalités à suivre pour obtenir la permission adéquate.

Sachez qu'en contractant un emploi rémunéré à l'étranger, vous devrez probablement vous soumettre aux exigences du pays en ce qui a trait à une éventuelle déclaration de revenus.


Exigences d’entrée et de sortie par pays (même en transit!)

En plus du visa dont vous pourriez avoir besoin pour séjourner légalement dans votre pays d’accueil, d’autres mesures pourraient être exigées par celui-ci ou par un pays où vous feriez une escale. À cet égard, le gouvernement du Canada a dressé une liste de conseils et d’avertissements par pays qui comportent une section Exigences d’entrée et de sortie.

Billet d’avion

Que vous achetiez votre billet d’une agence de voyages ou directement en ligne, il est important de porter attention à certains détails qui vont bien au-delà de son prix.

  • S’agit-il d’un vol direct ou avec correspondance? Le cas échéant, faites-vous la correspondance avec la même compagnie aérienne? Avez-vous suffisamment de temps entre vos deux vols?
  • À quelle heure arrivez-vous à destination? Planifiez votre voyage de façon à arriver un jour de semaine, de préférence de jour, pour avoir facilement accès à un taxi, une banque ou tout autre service. Évitez d’arriver lors d’une fête nationale ou la fin de semaine puisque plusieurs services seront fermés.
  • Pouvez-vous modifier les dates de votre vol? Si oui, à quels frais? Y a-t-il d’autres restrictions? Par exemple, pouvez-vous modifier votre date de retour à n’importe quel moment? Notez que si vous ne connaissez pas la date de fin de votre voyage, il peut parfois être plus avantageux d’acheter un billet aller-retour et de modifier la date de retour plutôt que de vous procurer deux allers simples.
  • À combien de bagages avez-vous droit? Quelle est la limite de poids permise pour les bagages en soute et en cabine? En tant qu’étudiante ou étudiant participant à un séjour d’études à l’étranger, avez-vous droit à une charge de bagages plus élevée? Si vous faites une correspondance, avez-vous la même limite de poids sur les deux vols? Certains transporteurs limitent considérablement les bagages pour les vols intérieurs. Faites attention aux compagnies aériennes à faible coût; vous devrez généralement payer des frais supplémentaires pour enregistrer des bagages en soute.

Voici quelques références pour magasiner votre billet d'avion :

  • Les Vols d’Alexi
  • YUL Deals
  • Google flights
  • Yulair
  • Hopper

Santé

Avant de partir, il est conseillé d’effectuer une introspection sur votre état de santé, tant physique que psychologique. Une expérience de séjour à l’extérieur du Québec est sans aucun doute enrichissante et formatrice, mais elle n’effacera pas par magie tous les soucis qui peuvent faire partie de votre vie avant le départ.

Faites-vous un pense-bête  qui  vous  aidera à ne pas oublier de :

  • passer un examen médical complet;
  • consulter votre dentiste et votre optométriste (apportez une deuxième paire de lunettes ou des lentilles de rechange, advenant la perte ou le bris de votre première paire);
  • préparer une trousse de premiers soins ;
  • garder sur vous, si vous avez des besoins médicaux particuliers (allergies graves, diabète, ), cette information écrite dans la langue du pays d’accueil et prenez soin d’avertir votre entourage une fois sur place. Porter un bracelet d’identification médicale peut également être utile.

Médicaments personnels

Voici quelques conseils pratiques :

  • Assurez-vous d’avoir une quantité suffisante de médicaments pour tout le voyage. Attention! Les noms des médicaments peuvent différer d’un pays à un autre. Si vous devez en acheter sur place, renseignez- vous auprès de votre médecin avant votre départ.
  • Conservez vos médicaments dans les contenants d’origine et apportez une copie de l’ordonnance de votre médecin.
  • Placez vos réserves de médicaments dans des sacs de voyage différents, de façon à ne pas être pris au dépourvu si vos bagages sont égarés par la compagnie aérienne ou volés.
  • Ayez toujours sur vous (dans votre portefeuille et idéalement en français et en anglais, car si vous vous retrouvez à l’hôpital, ces renseignements seront très utiles aux médecins) l’information suivante : la liste de vos médicaments, l’information sur la posologie, la raison pour laquelle vous prenez ces médicaments, vos allergies, votre groupe sanguin, les coordonnées de votre médecin, le nom de la personne à contacter en cas d’urgence
  • S’il vous est conseillé d’apporter des seringues stériles en cas d’urgence, il est bon d’y joindre un certificat médical, dans la langue du pays d’accueil ou en anglais, à l’intention du personnel qualifié qui devra intervenir. De plus, informez-vous auprès de votre compagnie aérienne afin de connaitre les exigences particulières pour pouvoir apporter vos seringues stériles avec vous.

Certains médicaments peuvent être illégaux à l’étranger. D’autres doivent être transportés en respectant certaines règles. Votre compagnie d’assurances peut vous renseigner à ce sujet. Pour plus d’information, consultez le site web de Santé Canada.

Vaccination et cliniques santé-voyage

Renseignez-vous sur les précautions à prendre en matière de santé dans votre pays d’accueil ainsi que sur les vaccins requis. Vous trouverez de l’information sur la santé et les adresses des cliniques santé-voyage sur le site web de Santé Canada.

Si vous voyagez dans une région tropicale, il est conseillé de contacter une clinique spécialisée au moins trois mois avant votre départ afin d’obtenir la vaccination recommandée. Demandez également la documentation sur les maladies spécifiques à ces pays (par exemple, la diarrhée du voyageur, la malaria, etc.) et assurez-vous de prendre les précautions requises.

Dans tous les cas, il est plus sécuritaire d’être aussi à jour avec les vaccins de routine, notamment ceux contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, la polio, la rougeole, la rubéole et les oreillons. Sachez que même si vous avez déjà reçu la vaccination d’usage, il se peut que le vaccin ne soit plus actif.

COVID-19

Certains pays pourraient maintenir des exigences relatives à la COVID-19 pour les personnes qui ne sont pas pleinement vaccinées. Gardez toutefois en tête que la situation peut évoluer dans le temps. Nous vous recommandons ainsi de vérifier l’état de la situation dans votre pays d’accueil plusieurs semaines avant votre départ et de vous assurer de respecter les exigences, le cas échéant.



Assurances

Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ)

Si vous partez pour une période de 183 jours ou plus dans l’année civile (du 1er janvier au 31 décembre), vous devez aviser la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) que vous séjournerez à l’extérieur du Québec et fournir la preuve de votre inscription à l’UdeM à temps plein pendant cette période. Utilisez l'attestation de participation à un séjour d’études hors Québec à cette fin.

Si vous n’avisez pas la RAMQ de votre séjour d’études hors Québec (d’une durée de 183 jours ou plus), vous pourriez perdre votre couverture d’assurance maladie pour une certaine période à votre retour.

Nous vous avisons que :

  • La RAMQ n’offre pas de couverture complète et ne rembourse qu’une partie des coûts liés à des services médicaux contractés à l’étranger.
  • Les services médicaux et les frais d’hospitalisation sont souvent très chers à l’étranger.
  • L’accessibilité aux services médicaux est généralement soumise à une garantie de remboursement (argent comptant ou preuve d’assurance médicale complémentaire privée).

C’est pourquoi il est essentiel de vous procurer une assurance médicale complémentaire pour la durée de votre séjour hors Québec.


Entente de sécurité sociale avec certains pays

Si vous vous envolez pour la France, la Belgique, le Danemark, la Finlande, la Grèce, le Luxembourg, le Portugal, la Norvège, la Roumanie, la Serbie ou la Suède, sachez qu’il existe une entente intergouvernementale en matière de santé. 

Vous trouverez les formulaires requis sur le site de la Régie de l'assurance maladie du QuébecNotez que le formulaire de la France doit être signé par une conseillère ou un conseiller d'UdeM international.

Bien qu'il existe une entente en matière de santé, celle-ci a des limites et il est tout de même nécessaire de vous procurer une assurance-médicale de voyage.


Régie de l’assurance maladie du Québec

514 864-3411 ou 1 800 561-9749

Trouver un point de service

ramq.gouv.qc.ca

Assurance médicale complémentaire

Il faut savoir que la RAMQ ne couvre aucun coût ou, au mieux, ne rembourse qu’une partie des frais si vous tombez malade ou vous blessez à l’étranger. Il arrive que des cliniques et des hôpitaux à l’étranger refusent de soigner des personnes qui tombent malades ou ont un accident, et qui n’ont pas d’assurance adéquate ou ne disposent pas de ressources financières suffisantes pour payer leurs soins.

C’est pourquoi il est essentiel de vous procurer une assurance médicale complémentaire à la couverture de la RAMQ.

Avant de l’acheter, vérifiez les exigences de votre université ou pays d’accueil en matière d’assurances. On pourrait exiger que votre assurance réponde à certains critères particuliers (c’est le cas surtout en programme d’échanges). Si votre assurance personnelle ne convient pas, souscrire à l’assurance locale pourrait être obligatoire. Si aucune exigence spécifique à votre pays ou établissement d’accueil n’est en vigueur, vérifiez si vous êtes déjà assurée ou assuré par l’intermédiaire de vos parents ou de la FAÉCUM.

Conditions préexistantes

Si vous avez une condition préexistante, êtes en situation de handicap ou recevez des traitements médicaux, parlez de votre projet d’études à l’étranger avec votre médecin. Il faut savoir que l’assurance voyage de la RAMQ ne couvre que l’urgence médicale, une fois l’urgence traitée. Les suivis requis ne seront pas pris en charge.

Assurance responsabilité civile

Dans le cadre de leurs fonctions universitaires uniquement, les étudiantes et étudiants de l’UdeM sont couverts par l’assurance responsabilité civile de l’université. Par exemple, cette assurance vous couvrirait pour les demandes de dédommagement financier si vous mettiez accidentellement le feu au laboratoire de votre établissement d’accueil. Pour consulter les détails de cette assurance ou demander une attestation de couverture, visitez le site web de la Direction des finances de l’UdeM.

Parallèlement, il est fortement recommandé (voire exigé par certains pays) de contracter une assurance responsabilité civile qui vous couvrira contre les dommages corporels, matériels et financiers que vous pourriez accidentellement causer aux autres ou aux biens d’autrui. Par exemple, celle-ci vous couvrirait pour les demandes de dédommagement financier si vous mettiez accidentellement le feu à votre appartement.

Ces assurances sont généralement disponibles avec les assurances habitation, mais il est aussi possible que vous soyez assurée ou assuré par celles de vos parents.

Sachez que si vous signez la convention dans le cadre des programmes de LOJIQ, vous pourriez avoir automatiquement une couverture (dommages matériels et corporels) pour toutes les activités liées à votre projet et pour toute la durée du séjour à l’étranger approuvée par LOJIQ. Renseignez-vous directement sur le site web de LOJIQ.


Assurance annulation de voyage et perte de bagages

Dans l’éventualité où vous annuleriez votre séjour après avoir acheté votre billet d’avion (pour des raisons reconnues par l’assureur) ou perdriez vos bagages pendant votre voyage, une assurance annulation de voyage ou perte de bagages pourrait vous dédommager. Il est toutefois bien important de vérifier les modalités détaillées de ces types d’assurances (ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas, durée de validité, etc.) et si le coût en vaut la peine parce qu’elles peuvent parfois être assez onéreuses. Pour économiser, sachez que votre assurance habitation peut parfois couvrir vos bagages pendant votre séjour à l’étranger. Vérifiez auprès de votre compagnie d’assurance. Notez bien qu’un rapport de police sera exigé par votre assureur pour faire une réclamation.



Hébergement

Certains établissements d’accueil font parvenir, avec la lettre d’admission, des renseignements sur les possibilités de logement, de même que les dates limites et les tarifs en vigueur. Quoi qu’il en soit, visitez leur site web pour en savoir plus et prenez-vous d’avance pour vous renseigner sur les possibilités de logement dans votre ville d’accueil. Sachez que l’hébergement, surtout dans les grandes villes, représentera une part importante de votre budget.

Les démarches pour trouver un logement hors Québec vous incomberont et il est donc de votre responsabilité de prendre les mesures nécessaires pour prévoir tout imprévu, en lisant attentivement l’information qui suit et en vous renseignant (lire les évaluations de séjour, contacter des étudiantes et étudiants ayant séjourné dans la ville en question, etc.).

Les ressources et moyens dont dispose UdeM international pour intervenir en cas de problème lié à votre logement à l’étranger sont très restreints.

Types de logement

Résidences universitaires

Souvent l’option la moins couteuse, elles permettent de rencontrer des personnes des quatre coins de la planète et d’avoir une vie sociale bien active. 

Des activités et des services (cuisine, laveuses, sécheuses, salle de télévision, etc.) sont souvent offerts. Votre établissement d'accueil peut vous fournir de l’information à cet effet ainsi que le processus de demande.

Avant d'arrêter votre choix, renseignez-vous bien sur l'emplacement des résidences, car elles peuvent être situées loin du centre-ville ou de votre pavillon d’études. Vérifiez également s'il existe des règles contraignantes (couvre-feu, pas de visiteuses ou visiteurs externes admis, etc.).

Notez aussi que ce ne sont pas toutes les universités qui disposent de ce type de logement ou parfois, les places sont limitées. 


Appartement, studio ou chambre

Cette option permet habituellement un niveau de liberté supérieur aux résidences parce qu'il n'existe pas de règles établies. La vie en colocation rime souvent avec une vie sociale épanouie et prévient de l'isolement initial d'un séjour à l’étranger. 

La colocation avec au moins une personne du pays est un bon choix pour assurer un progrès linguistique ou pour plonger dans la culture du pays d'accueil. Or, il faut savoir que la colocation nécessite parfois des ajustements: partage des tâches ménagères, bruit, visites des proches des colocataires, etc. Toutes les personnalités ne sont pas compatibles avec ce genre de vie.

Certaines universités disposent d’un service de logement hors campus où vous pouvez consulter des offres d’appartements ou de chambres à louer.


Logement en famille d'accueil

Il s’agit d’une option intéressante si vous cherchez une immersion linguistique et que vous désirez vous imprégner rapidement de la culture locale.

Cette option inclut souvent les repas et des veillées familiales chaleureuses. Les règles de la famille peuvent être plus ou moins strictes. Avant de vous engager, évaluez le degré d’intimité que vous réserve la famille d’accueil (salle de bain, accès à la cuisine, entrée séparée, clés, etc.).

Certaines universités mettent à votre disposition des répertoires de familles d’accueil. Il existe aussi des agences de placement en famille, mais assurez-vous du sérieux et de la qualité de l’agence choisie avant de payer une caution.

Recherche de logement

Si vous prenez votre décision avant d’arriver à destination, il faut savoir qu’il est fréquemment demandé de verser une caution (un dépôt) à partir du Canada. Pour ce faire, il est possible de procéder par traite bancaire (envoi par la poste), par transfert international via votre institution bancaire ou encore par le service Western Union. Faites toutefois preuve de prudence en transférant de l’argent à l’étranger vers une ou un destinataire inconnu.

Pour les logements gérés par des particuliers, évitez d’envoyer de l’argent à l’étranger avant d’avoir la certitude qu’il s’agit d’une offre légitime ou avant que vous ou une personne de confiance ayez visité le logement qui vous intéresse. Nous ne recommandons pas de prendre des engagements avant d’avoir vu les lieux et rencontré la personne propriétaire. Si vous décidez quand même de le faire, assurez-vous de la fiabilité de votre ressource avant de procéder afin d’éviter d’être victime d’une fraude.

Il existe des agences de placement qui proposent de chercher un logement pour vous moyennant des frais. Toutefois, il faut user de prudence et bien se renseigner du sérieux de ces organisations; certaines agences malhonnêtes ne donneront aucun résultat et vous perdrez du temps et de l’argent. Les établissements d’accueil devraient être en mesure de vous recommander des agences reconnues.

Prenez des photos de votre appartement dès votre arrivée et conservez ces preuves de l’état des lieux jusqu’à votre départ afin d’éviter d’éventuelles poursuites ou la perte de votre caution. La signature d’un bail à l’étranger est régie par des règles différentes de celles que l’on connait au Québec. Prenez-en connaissance avant de signer tout document.



Bourses et financement

Prêts et bourses- Aide financière aux études

Puisque votre inscription à l’UdeM demeure valide pendant votre séjour d’études, vous pouvez toujours vous prévaloir, si vous êtes admissible, du Programme de prêts et bourses de l’Aide financière aux études du ministère de l’Enseignement supérieur (MES).

Prenez note que la bourse de mobilité du Programme  de bourses du MES (à ne pas confondre avec l’Aide financière aux études) ne devrait pas réduire le montant de votre aide financière si certains montants par année ne sont pas dépassés. Pour vous en assurer, il serait préférable de faire vérifier votre dossier auprès de l’équipe de l’Aide financière et des bourses des Services à la vie étudiante.

Le site web de l’Aide financière aux études est une référence incontournable. Lors de la détermination du montant de votre aide financière, l’Aide financière aux études considérera que vous ne résidez pas chez vos parents durant votre séjour hors Québec.

Notez cependant que si elle considère que vous résidez actuellement chez vos parents, le calcul pourrait être modifié. S’il s’agit de votre première demande d’aide financière et que vous avez des questions à ce sujet ou si vous souhaitez obtenir des conseils pour votre planification financière et budgétaire, n’hésitez pas à communiquer avec un membre de l'équipe de l’Aide financière et des bourses de l’UdeM au 514 343-6145.

Bourse de mobilité du MES

Si vous avez reçu une lettre d’offre de bourse de mobilité du MES de la part d’UdeM international, veuillez-la lire attentivement, car elle vous informera des modalités à suivre pour le versement du financement. Le versement de la bourse n’est pas automatique; vous devrez soumettre un certain nombre de documents pour la commander.

Pour le programme d’échanges : vous disposez d'un délai de 30 jours après le début de votre séjour hors Québec pour commander votre bourse.

Étant donné que cette étape engendre des délais, prévoyez d’autres sources de financement pour vos frais de départ, d’installation et autres dépenses connexes.

De plus, une fois arrivé à destination, vous devrez fournir une confirmation de votre présence à l’extérieur du Québec (voir section sur l’Attestation de l’inscription à l’établissement d’accueil). Cela complétera votre dossier de bourse de mobilité auprès de l’UdeM.

N’oubliez pas que la bourse de mobilité doit être déclarée dans votre déclaration de revenus. La Direction des finances de l’UdeM vous enverra les feuillets fiscaux par la poste à l’adresse indiquée dans votre Centre étudiant. Il est donc important de maintenir vos renseignements à jour dans votre compte.

Bourses En route vers la mobilité inclusive

Ces bourses encouragent la réalisation de séjours d’études à l’international chez la population étudiante de premier cycle issue :

  • des Premiers Peuples
  • en situation de handicap
  • ayant un besoin financier déterminant empêchant la réalisation d’un tel projet

Les projets d’études admissibles comprennent les échanges étudiants, les formations créditées, les stages et les séjours de recherche. Des montants plus importants sont offerts, tout comme des mesures d’accompagnement adaptées pour les personnes ayant besoin d'un soutien supplémentaire, afin de leur permettre de mener leur séjour d’études hors Québec dans les meilleures conditions.

« Mon expérience a été des plus enrichissantes! Lyon est une belle ville, avec mille et une activités qui peuvent plaire à tous. Le campus de VetAgro Sup fourmille d’une vie étudiante très riche, ce qui a facilité mon intégration. Tous les clubs de l’école proposent des activités variées et chaque personne peut y trouver son compte ». Amélie-Christina Dumont-Hétu, boursière du programme En route vers la mobilité inclusive, issue de la communauté innue de Uashat

Consultez les détails en ligne >

Grâce à une entente entre l’organisme canadien Mitacs et l’UdeM, plusieurs bourses de 6 000 $ sont offertes chaque année à la communauté étudiante de l’UdeM souhaitant réaliser un séjour de recherche dans l’un des pays partenaires.  

Consultez les détails en ligne >

Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ)

LOJIQ proposer du financement pour couvrir les frais du transport international pour des séjours d’études à l’étranger.

Pour le programme d’échanges, nous transmettons à LOJIQ la liste des personnes sélectionnées. Par la suite, LOJIQ les invite à se créer un profil en ligne et à fournir les documents nécessaires pour une date limite spécifiée. 

Il incombe aux personnes sélectionnées pour le programme d'échanges de vérifier leur admissibilité à la bourse LOJIQ, c'est-à-dire qu'elles doivent avec une résidence permanente au Québec et être âgées de 18 à 35 ans. 

Les personnes qui réalisent des projets d’études autres qu’un échange étudiant doivent effectuer leurs propres démarches pour soumettre leur dossier.

Par ailleurs, LOJIQ propose un soutien pour l’assurance médicale complémentaireet une assurance responsabilité civile.


Autres sources de financement

Les ressources sont nombreuses! Consultez notamment :

  • les offres ponctuelles sur le site d'UdeM international ;
  • le répertoire du gouvernement canadien ;
  • les sites web des consulats et ambassades de votre futur pays d’accueil, ainsi que ceux de votre député et de votre municipalité ;
  • le répertoire de bourses de l’UdeM qui répertorie plus de 1 000 possibilités selon différents types de bourses (excellence, implication, soutien financier, situation de handicap, etc.)

N’hésitez pas à consulter les boursesexpirées (plusieurs sont renouvelées d’année en année) et à solliciter l’aide de l’équipe de l’Aide financière et bourses.


Budget

Planifier son budget peut souvent être un casse-tête, c'est pourquoi il est recommandé de l'établir avant le départ. Voici quelques conseils

  • Informez-vous sur le taux de change ;
  • Effectuez des recherches exhaustives sur le coût de vie de votre pays, voir de votre ville d'accueil ;
  • N'hésitez pas à utiliser la grille budgétaire et à consulter les exemples de budgets des anciennes personnes correspondantes qui ont vécu une expérience d'échange.

Pour vous renseignez, n'oubliez pas deux sources d'information incontournables : les évaluations de séjour sur notre répertoire des destinations d'échanges et le groupe Facebook «L'étudiant migrateur ».


Voici quelques dépenses courantes à prévoir : 

  • Avant le départ : billets d’avion, passeport et visa, frais de scolarité, assurances, vaccins, équipement et guide de voyage, médicaments et prescriptions, etc.
  •  Pendant le séjour : logement hors Québec et au Québec, dépôt de garanti pour le logement, meubles et autres fournitures (incluant la literie et la vaisselle), frais de téléphonie et d’Internet, nourriture, transport (bus, train, taxi), dépenses scolaires, loisirs, voyages, vêtements, cadeaux, etc.
  • Au retour : logement au Québec, sorties pour retrouver ses amis et sa famille, factures à payer, etc.

Les étudiantes et étudiants constatent souvent que les premières semaines occasionnent davantage de dépenses en raison des frais d’installation et de l’adaptation au pays d’accueil.  

Il y a des délais de traitement après la demande de bourse de mobilité du MES; ne comptez pas uniquement sur la bourse pour couvrir vos frais de départ, d’installation, etc. P17 - Guide des séjours d’études hors Québec  



Questions financières

Procuration

Lors de vos préparatifs de séjour, il est important de rédiger les procurations nécessaires. Ces documents autorisent une personne de confiance à gérer vos affaires personnelles au Canada pendant votre absence. Cette personne sera notamment habilitée à gérer vos finances. Veuillez noter que plusieurs institutions exigent une procuration personnalisée à leurs services et que vous devrez remplir le formulaire requis (ex. institution financière, Bureau du registraire, etc.). Veuillez communiquer avec chaque service pour connaitre la démarche nécessaire pour remplir la procuration.

Gérer son argent à l'étranger

Quoi faire avec votre argent lorsque vous quittez la province? Quelle est la manière la plus sûre d’utiliser votre argent à l’international? La règle d’or : diversifiez  vos modes de paiement!


Devises

Avant votre départ, renseignez-vos s'il est conseillé de vous procurer une petite quantité de devises du pays d’accueil. Si ce n’est pas possible, optez pour le dollar américain ou l’euro.  

Cet argent vous sera utile pour de payer les taxes d’aéroport, s’il y a lieu, et vous aidera dans vos premiers déplacements. Sachez que vous pourrez vous procurer des devises à votre arrivée à l’aéroport, mais que le taux de change peut y être moins avantageux.  


Carte de crédit

En achetant directement avec votre carte de crédit et en remboursant vos achats avant la date d’échéance, vous ne serez pas soumis à des frais supplémentaires, à l’exception du taux de change et des frais de conversion imposés par l’institution financière.  

Vous pouvez également retirer de l’argent avec votre carte à partir d’un guichet automatique. Informez-vous sur les frais d’avance de fonds et d’intérêts liés à une telle transaction. Souvent, les frais d’intérêts s’accumulent dès le moment du retrait.  

Voici une façon d’éviter ces frais :  

  • Déposez préalablement un montant d’argent sur votre carte de crédit de sorte à avoir un surplus à votre solde ;
  • Limitez-vous à ce montant lors de vos retraits au guichet automatique. De cette façon, vous éviterez les frais supplémentaires ;

Informez-vous directement auprès de votre compagnie de crédit, notamment concernant les montants remboursés en cas de vol ou de perte de la carte, ainsi que sur la procédure de remplacement d’une carte perdue ou volée.  

Enfin, n’oubliez pas d’informer vos institutions financières de votre séjour hors Québec.  

Rappelez-vous également qu’il peut être beaucoup plus pratique de faire vos transactions en ligne!  


Carte de guichet automatique (débit)

Dans la plupart des pays, votre carte de guichet fonctionnera facilement grâce au Service Plus ou à Cirrus. Notez toutefois que d’importants frais administratifs peuvent être appliqués à chaque transaction. Vous pouvez vérifier si votre institution financière a des ententes avec d’autres institutions à l’international; ce qui pourrait vous permettre d’éviter de payer cdes frais de transactions pour les retraits réalisés.  

Il peut être judicieux de demander à votre institution bancaire d’émettre une deuxième carte de guichet. Ainsi, en cas de perte, de vol ou de détérioration de votre carte (démagnétisation, par exemple), vous disposerez toujours d’un moyen d’accéder à votre argent.  


Ouverture d’un compte bancaire

Dans plusieurs pays, il est possible d’ouvrir un compte bancaire en tant qu’étranger sur place. Cette option peut s’avérer intéressante, puisqu’elle vous permet d’effectuer facilement vos transactions courantes, comme le paiement de vos factures (téléphone, Internet, résidence, etc.).  

Avant de le faire, prenez en considération : 

  • les frais d’ouverture et de fermeture du dossier (parfois gratuits) ;
  • les possibilités d’ouvrir un compte pour une courte période de temps (moins d’un an) ;
  • les documents à fournir pour l’ouverture d’un compte (par exemple, une preuve d'inscription à votre université d’accueil) ;
  • les frais administratifs mensuels ;
  • les frais de transfert d’entre comptes ;
  • les options de crédits disponibles;
  • les conditions pour obtenir une carte de débit ou de crédit.

Il est conseillé de comparer les offres de plusieurs banques pour connaitre les conditions et les frais de transfert, qui peuvent être très différents d’un établissement financier à l’autre. Dans certains cas, il peut être judicieux d’ouvrir un compte à l’étranger et de transférer d’importants montants en une seule fois afin de minimiser les frais de transfert.  


Banque au Québec affiliée à une banque à l’étranger

Ouvrir un compte au sein d’une institution bancaire québécoise affiliée à une autre banque dans votre pays d’accueil pourrait vous permettre d’effectuer des transactions sans frais. Vérifiez l’ensemble des modalités et frais associés, et assurez-vous que les succursales de la banque affiliée soient nombreuses et facilement accessibles dans votre ville d’accueil.

Déclaration de revenus (impôts fédéral et provincial)

Si vous êtes à l’étranger durant la période des déclarations de revenus, pensez à désigner une personne qui se chargera de votre déclaration.

Il faudra vous assurer que les documents relatifs à votre déclaration seront envoyés à une adresse valide au Québec; pensez à prévenir votre ou vos employeurs si vous devez présenter une autre adresse. Sachez que la bourse de mobilité doit faire partie de votre déclaration de revenus. La Direction des finances de l’UdeM vous enverra les feuillets fiscaux par la poste à l’adresse indiquée dans votre Centre étudiant. Il est donc important d’y maintenir votre profil à jour.



Statut de la communauté étudiante internationale

Cette section s’adresse aux étudiantes et étudiants internationaux de l’UdeM qui souhaitent mener un séjour d’études hors Québec.


Avant de partir, il est conseillé de rencontrer une conseillère ou un conseiller de l’équipe d’UdeM international qui pourra aborder avec vous des sujets importants tels que :
•    votre couverture médicale lors de votre séjour ou le retrait de votre adhésion au Régime d’assurance collective
•    votre statut d’étudiante ou d’étudiant à votre retour de l’étranger (documents d’immigration) ainsi que le permis de travail post diplôme


Si votre permis d’études du Canada expire avant votre départ ou durant un séjour à l’extérieur du Canada, vous devez impérativement contacter notre équipe pour vous assurer que votre situation sera en règle pendant et après votre séjour. Si votre séjour à l’extérieur du pays s’inscrit pendant la période d’expiration de vos documents d’immigration au Canada, ceci pourrait avoir un impact sur vos droits de scolarité et sur votre retour au Canada.


Assurance médicale

1.    Si vous êtes étudiante ou étudiant international et êtes couverts par la RAMQ, sachez que cette couverture ne sera pas effective pour vos séjours hors Québec. Il vous sera donc nécessaire de souscrire à une assurance privée. Dans tous les cas, vous devrez aviser la RAMQ que vous quittez la province.
2.    Si vous avez souscrit à l’assurance Desjardins (frais dans la facture étudiante) pendant vos études au Québec, vous bénéficiez de cette couverture pour une période maximale de 120 jours dans votre destination d’études, sauf si le lieu de votre séjour est votre pays de résidence, auquel cas la période maximale de couverture est limitée à 14 jours.


Les frais médicaux raisonnables et habituellement admissibles engagés par vous, l’adhérente ou l’adhérent, seront alors remboursés à condition qu’une ou un médecin ait recommandé le traitement d’urgence d’une blessure ou d’une maladie subite et inattendue.


Urgence ou hospitalisation

 
En cas d’urgence médicale ou d’hospitalisation, avant d’engager des frais, vous devez d’abord communiquer avec le service d’assistance-voyage « Sigma Assistel». Manquer à cette obligation peut limiter les frais remboursables à 50 000 $ aux États- Unis. Il faut toutefois noter que cette couverture hors Québec s’applique seulement pour la destination du programme d’échanges.


Par exemple, si vous participez à un séjour d’études en France, votre couverture n’est valide que pour les 120 premiers jours; si vous décidez de voyager quelques jours en Italie, il n’y aura aucune couverture médicale pendant cette période, la couverture d’assurance ne s’appliquant qu’à votre pays de destination. Notez bien que vous conservez votre couverture selon les barèmes qui s’appliquent à l’extérieur du Québec si vous poursuivez vos études dans une autre province canadienne.


Ainsi, deux scénarios sont possibles pour les étudiantes et étudiants qui prévoient effectuer un séjour d’études hors Québec, en tant qu’adhérente ou adhérent à l’assurance Desjardins :

1.    Maintenir la couverture de Desjardins et bénéficier d’une couverture dans votre nouveau pays d’accueil pour 120 jours. Si, durant ces 120 premiers jours, des séjours à l’extérieur du pays d’accueil ont lieu, vous devrez vous procurer vous-même une autre assurance médicale ponctuelle. Si la durée du séjour dépasse 120 jours, munissez-vous d’une assurance médicale pour les jours supplémentaires.
2.    Demander à l’équipe d’UdeM international d’annuler les frais de l’assurance médicale Desjardins avant votre départ en expliquant que vous participez à un programme d’échanges. Vous devrez alors vous procurer une assurance médicale pour votre séjour à l’extérieur du Canada.
Vous avez intérêt à calculer les coûts reliés à ces deux scénarios afin d’évaluer l’option à privilégier.

Avant de prendre la décision d’annuler votre contrat d’assurance médicale pour la période de votre séjour  à l’extérieur du Canada, il est recommandé de prendre connaissance de la section du contrat portant sur les états de santé préexistants, afin de vous assurer que la cessation de la couverture n’aura pas d’impact sur les garanties applicables lorsque celui-ci reprendra.


Il est également important de vérifier avant votre départ que vos documents d’immigration pour le Québec seront encore valides au retour. Nous vous conseillons fortement de rencontrer un membre de notre équipe avant de partir afin de vous assurer que tous vos documents sont en ordre. Si vous avez des questions spécifiques concernant les modalités de votre couverture avec Desjardins, nous vous recommandons de communiquer directement avec la compagnie d’assurance.


N. B. : Les étudiantes et étudiants internationaux qui prévoient séjourner dans une autre province canadienne doivent obligatoirement rencontrer une conseillère ou un conseiller d’UdeM international pour connaitre toutes leurs possibilités.



Outil de réflexion et de préparation au séjour

La présente section a pour objectif de vous aider à faire une réflexion sur votre expérience à venir et à identifier les risques liés à un séjour à l’international. Il vous permettra de réfléchir à des mesures d’atténuation afin que les conditions dans lesquelles se déroule le séjour soient globalement sécuritaires. 

 

Réflexions personnelles 

 As-tu des craintes par rapport à certains aspects de ton séjour? Quels sont, à ton avis, les plus grands défis qui t’attendent? Quelles stratégies comptes-tu mettre en place pour surmonter ces défis ?

  1. Projette-toi dans le futur, au retour de ton expérience d’échange. Plusieurs étudiants ressentent une mini déprime en reprenant leur routine après leur programme d’échange. Profite de cette période enthousiasmante qui précède ton expérience pour te donner des trucs afin de faire face à un retour éventuellement difficile ?

 Acquisition de compétences lors d’un échange 

 Une expérience de mobilité hors Québec peut contribuer au développement des compétences suivantes1 : 

  • L’ouverture d’esprit 
  • L’adaptation au changement 
  • Le sens des relations interpersonnelles 
  • Le sens des responsabilités 
  • La confiance en soi 

 

  1. Quelles actions concrètes peux-tu poser afin de développer chacune de ces compétences?
  2. Quels outils ou qualités personnelles pourront favoriser ton adaptation lors de l’échange?  
  3. Quelles autres compétences souhaites-tu développer (compétences linguistiques, résolution de problèmes, réseautage, etc.) et quelles sont les méthodes à prioriser pour y parvenir? 

  

Risques liés à un séjour international  

 Selon vos recherches et à la lumière des informations disponibles sur la page Conseils aux voyageurs et avertissements du gouvernement du Canada pour votre pays de destination et les régions que vous visiterez (notamment les sections sécurité et santé des fiches pays), il est possible que certains risques liés à la santé et à la sécurité soient associés à votre lieu de séjour ou à vos activités universitaires. En voici quelques exemples : 

  • Risques liés à la sécurité : criminalité, agressions, fraudes, attentats terroristes, etc. 
  • Risques sanitaires : liés à une situation sanitaire différente du Québec ou à des infrastructures de santé déficientes, maladies graves (Ebola, fièvre jaune, hépatite, paludisme, etc.), insectes et animaux, contamination de l’eau, etc. 
  • Risques de catastrophe naturelle : ouragans, tremblements de terre, températures extrêmes, etc. 
  • Risques liés au climat politique : instabilité politique, manifestations, risques d’insurrection, etc. 
  • Risques liés au transport : braquage de route, moyens de transport hasardeux, structures défaillantes, etc. 

 

Mesures d’atténuation 

Après avoir consulté les Conseils aux voyageurs et avertissements et en vertu des informations précédentes indiquez les risques que vous avez identifiés qui pourraient compromettre votre sécurité ou votre santé lors de votre séjour, de même que les stratégies visant à réduire votre vulnérabilité et à atténuer les risques encourus. Important : si vous avez besoin d’accompagnement pour remplir cette section, n’hésitez pas à contacter securite-sejour@umontreal.ca  

Risques 

Mesures d’atténuation des risques 

Cliquez ou appuyez ici pour entrer du texte. 

Cliquez ou appuyez ici pour entrer du texte. 

Cliquez ou appuyez ici pour entrer du texte. 

Cliquez ou appuyez ici pour entrer du texte. 

Cliquez ou appuyez ici pour entrer du texte. 

Cliquez ou appuyez ici pour entrer du texte. 

Cliquez ou appuyez ici pour entrer du texte. 

Cliquez ou appuyez ici pour entrer du texte. 

 

  • No labels