Versions Compared

Key

  • This line was added.
  • This line was removed.
  • Formatting was changed.


Button Group
classbtnmenu

Button Hyperlink
titleRetour à l’accueil
typeprimary
classbtnmenu
urlL'Espace Étudiant - Bienvenue au Département de psychologie!
Button Hyperlink
titleJ'étudie aux cycles supérieurs
typeprimary
classbtnmenu
urlJ'étudie aux cycles supérieurs


Les étudiants inscrits à un programme de D.Psy. doivent présenter un texte écrit, le projet d’essai doctoral d’intégration.

La procédure d’évaluation préalable au dépôt de l'essai doctoral est constituée de deux épreuves : la préparation d’un projet d'essai, constituant l’épreuve écrite, et la passation subséquente de l’examen oral.

UI Expand
titleÉpreuve écrite: le projet d'essai

Le projet d'essai sert de base pour évaluer le progrès académique du candidat. Les critères habituels sont utilisés: clarté, précision, ampleur, rigueur, synthèse, intégration, distance critique. Ce texte sert également de tremplin pour la discussion qui aura lieu au cours de l'examen oral.

Le projet d’essai présente le contexte théorique de la problématique à être traitée ainsi que la description de la méthode ou procédure prévue pour atteindre les objectifs décrits dans le projet. Il est important de bien limiter l’ampleur de ce travail, en prenant en considération que le candidat ne dispose, une fois le projet accepté, que de 24 mois pour compléter le travail et déposer la version finale de l'essai.

La présentation matérielle du projet doit se conformer aux normes de présentation des mémoires et des thèses. En excluant la liste des références et les annexes ou documents d’appoint (questionnaires, matériel, épreuves, demandes de consentement), le projet d'essai peut compter jusqu'à 20 pages à double interligne (environ 250 mots/page). Les textes qui ne se conforment pas ce maximum devront être repris.


La première partie, le contexte théorique, comporte au maximum 15 pages et présente de manière concise, mais complète les bases conceptuelles de la problématique à l'étude et de l'approche qui sera adoptée, les objectifs ou hypothèses du projet et la méthode utilisée. Il permet d’évaluer la maîtrise de la théorie et sert à la fois de texte de synthèse. Il doit obligatoirement comprendre les parties suivantes:

Position du problème

Décrire en quelques lignes les principaux buts de l'essai, de façon à dégager le fil directeur du contexte théorique qui suivra.

Contexte théorique

Préciser les assises théoriques du projet et résumer les principaux travaux touchant le phénomène étudié.Le contexte théorique doit présenter le matériel nécessaire et suffisant pour l’élaboration des hypothèses ou des buts de la démarche. Il doit être construit de façon à amener naturellement les hypothèses. La finalité même de cette partie du projet d’essai consiste à bien justifier sur le plan de la théorie toutes les hypothèses  ou tous les buts de l’essai proposé. Il peut être utile ou même nécessaire d’inclure dans cette partie du texte des considérations touchant la méthodologie ou la démarche intellectuelle adoptée pour réaliser l’essai.

Hypothèses ou buts de la recherche

Formuler des prévisions ou des hypothèses sous forme de propositions simples et concises, et non sous forme de questions: ne pas confondre avec postulats ou buts. S'il y a  plusieurs hypothèses, indiquer si elles ont une égale importance ou préciser les liens entre l'hypothèse principale et les autres hypothèses.

  • Le contexte théorique se conclut nécessairement par l’énoncé des hypothèses, à moins que l'essai n’en comporte pas, auquel cas le but de la démarche doit être expliqué clairement et articulé avec soin à la théorie.
  • Le candidat doit donc présenter un contexte théorique d’envergure suffisante, même s’il doit demeurer succinct, pour bien encadrer l’ensemble de sa démarche. Il faut exclure les textes qui ne présenteraient qu’une facette du projet de thèse, qui ne couvriraient qu’une partie du cadre théorique ou qui se limiteraient à des questions méthodologiques. La finalité même du projet d'essai consiste à bien justifier sur le plan de la théorie toutes les hypothèses ou tous les buts poursuivis. Il s’agit là en fait du premier critère d’évaluation dont les évaluateurs devront tenir compte.


La seconde partie,la description de la démarche ou méthodologie comporte au maximum 5 pages, sans compter les annexes, et laisse voir clairement le cheminement qui sera adopté et le plan de l'essai. Elle renferme un exposé de la démarche scientifique choisie, et, au besoin, des techniques d'analyse prévues. Si un article est prévu, sa structure doit être décrite aussi précisément que possible. Dans tous les cas, une description de la méthode de recherche prévue ne doit pas dépasser un maximum de 5 pages, et doit faire partie du projet, pour un total maximum de 20 pages.

L’essai peut prendre plusieurs formes. La description de la démarche doit être adaptée à l’objectif poursuivi. Dans le cas d’une recension systématique et critique des études empiriques d’un domaine pertinent avec ou sans méta- analyses, il est important de définir les paramètres qui identifieront les études pertinentes, les critères de sélection, les périodiques couverts, les procédés d’évaluation qualitative des  études, etc. Si l’essai implique une recension systématique et critique d’un champ théorique pertinent, les auteurs clefs, leurs ouvrages principaux, les concepts essentiels déjà retenus doivent être précisés, de même que le cadre conceptuel à partir duquel le candidat prévoit opérer. Si l’essai se présente comme un rapport sur une étude expérimentale à cas unique (schéma N=1), il est essentiel de fournir l’information pertinente au cas à l’étude (identification, motif de consultation, procédure d’évaluation, épreuves standardisées utilisées avec normes  et résultats, mesures continues, etc. Si l’essai se présente comme un rapport sur une étude théorico-empirico-clinique sur un ou plusieurs cas, les standards méthodologiques des meilleurs périodiques dans la discipline s’appliquent. S’il s’agit d’une étude qui adopte une démarche  qualitative, on peut s’inspirer de certaines recommandations publiées1. Si l’essai implique une étude empirique, une observation rigoureuse ou une collecte de données, peu importe la méthode, la description de la démarche doit généralement inclure les éléments suivants:

Participants Donner toutes les informations pertinentes (nombre, âge, sexe, niveau de scolarité, etc.) connues au moment de la présentation du projet.
-Procédures : Inclure une description détaillée du plan de recherche (protocole).

-Matériel : Décrire le matériel utilisé dans la réalisation de la recherche (questionnaires, grilles d’analyses, etc.). Inclure un schéma si nécessaire.

-Traitement statistique : Prévoir les différentes comparaisons à faire et préciser, s'il y a lieu, les techniques statistiques qui seront utilisées.
Références

Il faut présenter la liste de toutes les sources citées dans le projet, sans en omettre, mais sans ajouter de références qui n’auraient pas été citées, en respectant les règles de présentation de l'APA.

Annexes

Il faut présenter ici les instruments de mesure, le formulaire de consentement, etc. La totalité des annexes ne doit pas dépasser 10 pages.

Il est devenu indispensable que le projet écrit et approuvé soit bel et bien celui que l’étudiant réalisera, à cause de la nécessité de détenir une approbation éthique spécifique à la démarche entreprise. Si avant sa réalisation le projet devait subir des changements qui rendent caduques les approbations accordées, il faudra le soumettre à nouveau aux instances qui accordent les autorisations éthiques. Ces instances pourront exiger, si les changements n’ont pas été visés par le jury d’évaluation, que celui-ci se prononce à nouveau sur les mérites scientifiques du projet.

Le projet d'essai doit être déposé en version électronique à l’adresse cyclessuperieurs@psy.umontreal.ca en mettant votre directeur de recherche en copie conforme. Le directeur de l'essai approuve au préalable le dépôt du texte à titre de projet, signalant du même coup qu’il considère que l’épreuve écrite est réussie. Mais peu importe, il revient aux membres du jury de fournir une évaluation commentée du projet d’essai. Ils peuvent, en  conclusion de leur rapport, recommander la tenue de l’examen oral ou demander une nouvelle version écrite. Le candidat disposera d’un mois ou de deux mois pour le présenter selon l’ampleur des corrections à apporter.


UI Expand
titleÉpreuve orale: l'examen devant jury

L’examen oral devant jury porte sur l’ensemble du projet L'examen oral est la dernière étape dans le cheminement préparatoire de l'étudiant de doctorat, avant son travail d'essai proprement dit. Cet examen a pour but à la fois d'aider l'étudiant et de s'assurer qu'il possède les compétences et la formation nécessaires à la poursuite de ses études.

L'étudiant . L’étudiant doit le présenter et le défendre, en prenant soin de bien articuler au besoin contexte théorique et méthodologie. Il dispose, pour se préparer à cet examen, des commentaires qu’ont préparés et remis les  les membres de son jury après la lecture du projet d’essaid'essai. Il se doit d’apporter une réponse aux questions ou aux critiques que ces derniers ont formulées. Au début de l’examen oral, le candidat doit faire une brève présentation de l’ensemble de son projet (entre 20 et 30 minutes); les membres du jury posent ensuite leurs questions et font état de leurs commentaires. À la fin de l’examen, ils délibèrent en l’absence du candidat. Le président doit ensuite annoncer la décision au candidat et, le cas échéant, expliquer le refus ou l’ajournement. L’examen oral, à  l’exclusion des délibérations du jury, doit être enregistré sur support audio, à moins que le candidat ne demande expressément la levée de cette obligation.

Le jury est composé du directeur (ou des codirecteurs) de recherche et des deux professeurs qui ont lu le projet d'essai de l'étudiant, l'un de ces deux professeurs agissant comme président du jury. Même si le directeur et le codirecteur doivent approuver le projet d'essai avant le dépôt, ils doivent Le directeur et le codirecteur doivent participer à l’examen oral, aux délibérations du jury et au vote final. Le cas échéant, ils doivent aussi se prononcer sur le texte remis au terme de l’ajournement. Il subsiste nécessairement, surtout dans un travail de recherche théorique, une partie qui constitue l’apport propre de l’étudiant et que le directeur d’essai de recherche est particulièrement bien placé pour évaluer. L’avis qu’il doit donner à l’examen oral pendant les délibérations du jury pourrait justement refléter cette connaissance privilégiée qu’il a du travail de réflexion de
l’étudiant. l’étudiant.

Il revient au président du jury de s'assurer que la procédure décrite ici soit respectée.

Au début À l’issue de l’examen oral et après délibération, le jury doit prendre l’une des trois décisions suivantes :candidat doit faire une brève présentation de l’ensemble de son projet d'essai. Durée: 20 à 30 minutes. L'oral comprend normalement deux parties, qui portent respectivement (a) sur le contexte théorique du projet et (b) sur la description de la recherche. Pour chacune de ces deux parties, l'étudiant doit répondre aux questions des membres du jury en faisant état des modifications, des précisions ou de tout autre commentaire qu'il souhaite apporter au texte écrit qu'il a déjà déposé, notamment en tenant compte des remarques qui lui ont déjà été transmises.

La durée des deux parties de l’oral n'a pas à être égale, le jury demeurant libre d'accorder plus de temps à l'une qu'à l'autre selon les nécessités de l'évaluation et les besoins de l'étudiant.

À la fin de l'oral, l'étudiant se retire de la salle et le jury délibère (arrêter l’enregistrement). En se fondant à la fois sur la pertinence des réponses ou des interventions de l'étudiant et sur la qualité générale de son travail préliminaire à son essai, le jury prend l'une des trois décisions suivantes à la majorité des voix :

  • l'étudiant est «admis» (i.e. autorisé à poursuivre son travail de recherche) et reçoit les 9 crédits attachés à son projet d'essai;
  • l'étudiant est «refusé» (i.e. exclu du programme), auquel cas le jury doit nécessairement motiver par écrit sa décision;
  • l'examen est ajourné et l'étudiant doit se présenter de nouveau à un oral
  • Le jury peut déclarer à la majorité des voix que l’ensemble de l’examen de synthèse est réussi; le projet d'essai est alors considéré comme étant accepté.
  • Le jury peut décider à la majorité des voix du refus définitif de la candidature, s’il constate des lacunes graves du contexte théorique ou de la description de la démarche.
  • Le jury peut, à la majorité des voix, décider d’ajourner une seule fois cet examen afin de reprendre ou de compléter une ou plusieurs parties de l’examen. En ce cas, le délai accordé par le jury ne peut dépasser six moisCe second oral devra avoir lieu au plus tard six mois après le premier. Le jury indique clairement à l'étudiant, dans un rapport écrit, ce qu'il doit améliorer dans la maîtrise documentaire et conceptuelle de son sujet et/ou dans sa méthodologie de recherche. Dans son rapport, le jury précise également sous quelle forme (exposé oral ou texte écrit) l'étudiant devra démontrer qu'il a rempli ces exigences en vue de son deuxième oral. L'ajournement ne peut être fait qu'une seule fois et se déroule devant le même jury, qui cette fois doit décider si l'étudiant est définitivement «admis» ou «refusé». C'est au Secrétariat des études supérieures qu'il appartient de convoquer ce second oral en temps et lieu.

Au terme de la délibération, il revient au président d'annoncer à l'étudiant la décision qu'a prise le jury et, le cas échéant, d'expliquer le refus ou l’ajournement.


UI Expand
titleÉchéancier


TrimestreÉtapesDate d’échéance
1erInscription initiale au programmeIdentifier le directeur de l'essai
3e

Remise de la fiche de proposition des membres du jury du projet d'essai (voir formulaires - Proposition du jury d'évaluation du projet d'essai)

15 juillet
4e

Remise du projet

1er octobre

4e ou 5e

Examen oral devant jury


Si demande de correction par le jury, remise d’un nouveau texte respectant les directives du jury

À la date de convocation


1 mois après la réception des rapports

*** date limite ultime pour avoir réussi le projet d'essai et l'examen oral: 1er juin

9e
  • Avis de dépôt
  • Dépôt de l'essai
  • Exposé oral
  • Remettre formulaire 2 mois avant le dépôt
  • Au plus tard le 31 août (sauf psycho clinique: 15 août)
  • Au cours de l'année suivante


Info
titleNote importante

Les étudiants admis au trimestre d’hiver ou d’été doivent décaler l’échéancier d’un ou deux trimestres selon le cas.


La présentation du projet et la préparation de l’examen oral doivent constituer la priorité de l’étudiant au cours des 3 premiers trimestres de la première année de scolarité. Les délais ne sont accordés que pour des raisons  exceptionnelles, par exemple pour des problèmes de santé ou des cas de force majeure. Les raisons reliées à des obligations préalables au projet, comme la réalisation de recherches préliminaires ou l’accès à des données fournies par un tiers, ne peuvent être prises en considération puisque les quatre premiers trimestres de la scolarité doivent suffire à la préparation du projet. De plus, il est important que les étudiants tiennent compte des disponibilités de leur directeur de recherche de façon à obtenir à temps les signatures requises.

Dès que l’étudiant reçoit copie de l’évaluation de son projet par les membres du jury, et s’il n’a pas de correction à apporter à son projet, il doit se préparer à la tenue de l’examen oral. Dans le cas où il aura dû présenter une version corrigée de son projet, il doit s’y préparer dès le dépôt de cette version. La date précise de l’examen oral ne sera fixée qu’après consultation des membres du jury.

Le candidat qui, sans motif accepté par la direction du Département au préalable, ne remet pas de projet d'essai à la date prévue ou ne se présente pas à l’examen oral, risque de recevoir une mention d’échec à son dossier académique en regard de cette épreuve. Comme le mentionne le RP-ESP, ce résultat aurait pour effet de mettre fin à la candidature de l’étudiant.

Il est fortement recommandé à l'étudiant de ne pas s'engager dans la collecte finale des données avant l'approbation du projet. Le document doit être approuvé par le directeur de recherche (et le codirecteur, le cas échéant).


UI Expand
titleRôle du jury

Le jury est constitué de trois membres, dont le directeur d’essai, un membre qui agit à titre de président et un membre évaluateur. Le cas échéant, un codirecteur fait également partie du jury. Le membre évaluateur peut venir de l’externe. Le président et l’évaluateur ont pour  mandat de lire et de commenter le projet d’essai. Tous les membres du jury participent à l’évaluation de l’examen oral. La sanction donnée à l’issue de l’examen oral signale la réussite ou l’échec de l’ensemble de la procédure d’évaluation préalable à la réalisation du projet. La  décision est prise à la majorité des voix. En cas de désaccord le président du jury exerce un vote prépondérant.


UI Expand
titleSuite aux deux épreuves

Enregistrement officiel du sujet de l'essai

Après l'acceptation définitive de son projet, l'étudiant doit enregistrer son sujet d'essai (un formulaire à cette fin lui sera transmis en même temps que la décision officielle). Dès lors, comme le précise le règlement des ESP, « l’étudiant qui désire modifier son sujet de thèse (ou d'essai) doit en faire la demande au doyen de la faculté intéressée, au directeur du Département ou au directeur du programme, après avoir obtenu l'accord de son directeur de recherche ». Ajoutons que l’étudiant devra aussi obtenir une approbation éthique pour ce nouveau projet.

Obtention des crédits

Option psychologie clinique et travail/organisation : Lorsque l’épreuve écrite et l’épreuve orale sont réussies, 6 crédits sont accordés sous l’intitulé Projet d’essai doctoral (PSY 7993). Ces crédits sont obligatoires et doivent donc être acquis pour que le grade soit conféré.


Option neuropsychologie clinique: L’étudiant doit obligatoirement suivre le séminaire de projet d’essai doctoral 1 (PSY79931) lors de sa première année de scolarité (0 crédit). Par la suite, lorsque l’épreuve écrite et l’épreuve orale sont réussies, 6 crédits sont accordés sous l’intitulé Projet d’essai doctoral 2 (PSY 79932). Ces crédits sont obligatoires et doivent donc être acquis pour que le grade soit conféré.


Inclusion d'extrait
CSS_bas_Page
CSS_bas_Page
nopaneltrue