Versions Compared

Key

  • This line was added.
  • This line was removed.
  • Formatting was changed.

Bienvenue dans votre pays d’accueil! Maintenant que vous êtes à destination, voici quelques éléments importants à ne pas oublier.

Sommaire


Inscription à l'établissement d'accueil, choix de cours et modification de crédits

Maintenant que vous avez rejoint votre établissement d’accueil, vous pouvez désormais vous inscrire aux cours choisis pour le trimestre. 

Si vos choix de cours sont différents de votre contrat d’études provisoire, pour vous assurer que votre dossier scolaire soit en ordre, vous devez prendre contact avec la ou le responsable des échanges de votre école, faculté ou département de l'UdeM pour lui soumettre votre nouveau choix de cours avec les équivalences de l’UdeM afin d’obtenir son approbation par courriel.

Que votre choix de cours final change ou pas suite à votre inscription aux cours, il est important de remplir et faire signer un contrat d'études final par votre responsable des échanges de l'UdeM.  

Lorsque le nombre de crédits inscrits demeure le même (selon l'inscription sur votre Centre étudiant de l'UdeM), conservez précieusement l'approbation par courriel de votre département. Notre équipe n'aura pas besoin d'être informée de votre choix de cours final si le nombre de crédits demeure le même.

Lorsque le nombre de crédits change (par exemple, augmentation de 12 à 15 ou diminution de 15 à 12), vous devez demander au responsable des programmes d'échanges de votre école, faculté ou département de l'UdeM de compléter et envoyer à l'équipe de mobilité étudiante d'UdeM international le modèle suivant:

Par la présente, je soussigné[e], ___________________________, responsable des programmes d’échanges du département de ___________________ à l’Université de Montréal, approuve la modification de crédits de ______ à ______ crédits pour le trimestre d’_________ 20____ de l’étudiant[e] ____________________.

Le délai de traitement de votre demande sera d'environ deux semaines.

Remarque
titleImportant

Vous avez quatre semaines après le début de vos cours à l’étranger pour faire la demande de modification de crédits. Après ce délai, il sera impossible de procéder à une modification.


Attestation d’inscription à l’établissement d’accueil

Une fois à destination, il est obligatoire de fournir une preuve de présence au début de chacun des trimestres pour lequel vous recevez un montant de bourse, tel qu'indiqué sur votre lettre de bourse. 

Envoyez votre confirmation de présence via le formulaire de suivi que vous trouverez dans le portail.

À noter pour les programmes d'échanges: une photocopie de la carte étudiante ou un document officiel émis par l’établissement d’accueil (tel qu'une lettre du département, une attestation du service des relations internationales) peut remplacer ce formulaire pour la preuve du premier trimestre.

Pour effectuer la commande de votre bourse de mobilité, rendez-vous ici.


Communication

Que ce soit pour partager vos expériences, rester en contact avec des proches ou chercher du réconfort dans les moments plus difficiles, vous communiquerez très probablement avec vos proches lors de votre séjour à l’étranger.

Appels internationaux

Chaque pays possède un indicatif téléphonique international. Il s’agit d’un numéro à composer pour pouvoir téléphoner du pays vers l’international ou pour téléphoner de l’international vers le pays. Généralement, ces deux numéros sont différents.

Par exemple, pour téléphoner du Canada vers l’Espagne, il faut composer le 011 (le code de sortie pour le Canada) + 34 (le code d’entrée pour l’Espagne) et ensuite le numéro espagnol. Pour téléphoner de l’Espagne vers l’UdeM, vous devrez composer le 00 (code de sortie de l’Espagne) + 1 (code d’entrée du Canada) ainsi que le numéro de l’UdeM.

Les appels téléphoniques à frais virés ou payés par carte de crédit peuvent coûter très cher par minute. Pensez à la carte d’appel qui vous permettra de téléphoner à moindre coût.

Internet et cellulaire

Si vous songez à apporter votre téléphone cellulaire, assurez-vous qu’il soit débloqué avant de partir. Vous pourrez vous procurer une nouvelle carte SIM une fois à destination et magasiner des forfaits qui permettent un certain nombre de minutes gratuites pour des appels internationaux et des données mobiles. Pensez également aux forfaits étudiants. 

Authentification à

double

deux facteurs

L’UdeM a implanté l’authentification à deux facteurs pour accéder à son courriel institutionnel et au Centre étudiant, entre autres. La mise à jour de votre dossier avec l'équipe de mobilité étudiante passera également par cette authentification. Si vous avez paramétré la validation pour qu’elle s’effectue par l’entremise de votre numéro de téléphone canadien, il est essentiel de modifier vos paramètres pour qu’elle se fasse avec un courriel personnel ou une application d'authentification, par exemple. Une rubrique d’information est disponible à ce sujet.



Adaptation à un nouvel environnement

L'arrivée dans un pays d'accueil est source de changement et il se peut que vous ressentiez un sentiment de dépaysement, un décalage horaire et peut-être même un choc culturel.

Santé psychologique

En arrivant dans votre pays d’accueil, plusieurs changements à votre rythme de vie habituel s’accumuleront et pourraient affecter votre santé psychologique. Considérez notamment la fatigue due au décalage horaire ou liée aux habitudes journalières locales, le changement de nourriture, les disponibilités plus restreintes pour vous adonner à vos entrainements hebdomadaires, le sentiment de dépaysement et peut-être même un choc culturel 

Quelques pistes pour vous adapter à votre nouvel environnement: 

  • Prenez d'abord le temps d'atterrir et de vous mettre à l'horaire du pays d'accueil. Ce moment d'adaptation tout simple pourrait vous éviter beaucoup de stress.
  • Personne n’est à l’abri d’un problème de santé, tant physique que psychologique, et ce, même au cours de leur périple en programme d'échanges. Si tel est votre cas, n'hésitez pas à consulter les ressources mises en place par l'établissement et le pays d'accueil (soutien psychologique, clinique médicale, etc.). 
  • Les consulats canadiens, ambassades canadiennes et délégations québécoises peuvent aussi vous fournir de bons conseils lorsqu'il s'agit de trouver une ou un médecin ou spécialiste en matière de santé.
  • N'hésitez pas à communiquer avec l'équipe d'UdeM international si vous avez besoin d'une oreille attentive ou si vous voulez avoir des conseils.
Astuce
titleQuelques trucs utiles
  • Repérez le centre hospitalier le plus proche de chez vous. Mieux vaut prévenir que guérir!
  • Contactez votre compagnie d'assurance idéalement avant que vous ne vous rendiez chez le médecin.
  • Conservez vos factures originales lors de vos consultations chez le médecin ou de vos achats de médicaments afin de pouvoir présenter au besoin des preuves à votre compagnie d’assurances.
  • Demandez aux citoyennes et citoyens du lieu d’accueil s’il y a des précautions particulières à suivre en matière de santé. 

Consultation médicale

Si vous avez besoin de consulter une ou un médecin à la suite d’un accident ou pour toute autre raison, voici quelques conseils.

  • Ayez en main votre carte d’urgence de l’UdeM remise aux formations prédéparts (remplissez-la avant votre départ). Vous pourrez y consulter les numéros locaux d’urgence pour faire appel aux pompiers, aux ambulanciers ou à la police de votre pays d’accueil.
  • Repérez d’avance le centre hospitalier le plus proche de chez vous. Mieux vaut prévenir que guérir!
  • Apprenez à communiquer vos allergies dans la langue du pays; ayez à votre disposition un papier avec les termes et traductions nécessaires.
  • Demandez aux gens du pays d’accueil s’il y a des précautions particulières à suivre en matière de santé.
  • Conservez vos factures originales lors de vos consultations médicales ou lors de vos achats de médicaments afin de pouvoir présenter au besoin des preuves à votre compagnie d’assurance.

Les compagnies d’assurance préfèrent souvent être contactées, lorsque possible, avant que vous ne vous rendiez chez un ou une médecin. Dans tous les cas, n’hésitez pas à communiquer avec nous si vous cherchez une oreille attentive ou si vous désirez des conseils.

Choc culturel

Quelles que soient vos origines, vous pouvez vivre un certain malaise qui se manifeste à différents degrés lorsque vous vous immergez dans une nouvelle culture et une réalité inconnue. C’est ce que l’on appelle le « choc culturel ». 

Le choc culturel peut influer sur les relations personnelles, sur la santé et même, dans une certaine mesure, nuire à un séjour à l’étranger. S’il est très difficile d’éviter cette réaction normale, il est toutefois possible de gérer ses effets et d’en faire une expérience positive.

UI Expand
titleLe choc culturel en 4 étapes
  1. L’euphorie du départ : tout est merveilleux et intéressant. On apprécie le dépaysement et les différences culturelles.
  2. La frustration face aux différences culturelles : certains aspects de la nouvelle culture agacent et les comportements inconnus semblent parfois aberrants, par exemple, les rapports entre hommes et femmes, la barrière linguistique, la saleté de la ville, etc.
  3. L’envie de tout laisser tomber : les tentatives pour s’ajuster semblent vaines. On manque d’intérêt pour la culture d’accueil.
  4. L'adaptation : on reprend du poil de la bête. On comprend qu’il faut en profiter et on cesse d’établir des comparaisons. On a alors l’impression de mieux s’adapter au nouvel environnement.


UI Expand
titleIndices pour savoir si vous vivez un choc culturel
  • Vous êtes plus irritable qu’à l’habitude et vous vous sentez nostalgique.
  • La tentation est grande de rejeter les aspects de la nouvelle culture que vous n’appréciez pas.
  • Vous comparez et critiquez beaucoup.


UI Expand
titleTrucs pour vaincre le choc culturel
  • Ayez des attentes positives et réalistes.
  • Acceptez les échecs.
  • Adoptez la curiosité et communiquez avec les gens du pays d’accueil.
  • Respectez les autres.
  • Ayez le sens de l’humour.
  • Développez des aptitudes de communication interculturelle (tolérance, sensibilité, écoute et observation).
  • Trouvez des activités qui vous feront rencontrer des gens et qui vous permettront de créer de nouvelles amitiés.
  • N'hésitez pas à consulter les ressources mises à la disposition de la communauté étudiante de l'université d'accueil, si le choc persiste.

 


Sécurité

Les conseils en matière de sécurité diffèrent d’un pays à l’autre. Il vaut mieux vous informer sur les us et coutumes de votre pays d’accueil et de ceux que vous visiterez. Il est aussi fortement recommandé de lire la section Sécurité des fiches pays du gouvernement canadien qui sont une mine d’information sur les enjeux propres à votre destination.

Les conseils en ce qui a trait à la sécurité diffèrent d’un pays à l'autre et il est bon de vous informer des us et coutumes de votre pays d’accueil : certains comportements très habituels au Québec pourraient être inappropriés dans certains pays. 

En terrain inconnu, votre propre attitude est celle que vous pouvez maitriser le plus facilement. Gardez une attitude de confiance; cela pourrait influencer positivement la manière dont vous serez perçu. 

Il est aussi très important d’adopter une ouverture d’esprit et une tolérance face aux différences. N'hésitez pas à poser des questions pour apprendre à mieux connaitre votre nouvelle société.

Déclaration de séjour

Toute personne qui voyage peut faire face à des situations à risques. Les catastrophes naturelles ou sanitaires et autres facteurs d’instabilité propres au pays d’accueil peuvent avoir un impact sur un voyage à l’étranger malgré toutes les précautions prises avant le départ. Une préparation adéquate avant votre départ vous aidera grandement à faire face à différentes situations, ce pour quoi nous vous demandons de remplir la Déclaration de séjour de 4 à 6 semaines avant de partir. Des informations détaillés sur la Déclaration de séjour sont également disponible en ligne.

Astuce
titleBesoin d'information sur la Déclaration de séjour ou besoin d'accompagnement?

Contactez-nous à securite-sejour@umontreal.ca.

Inscription au registre des étrangers

Une fois à destination, plusieurs pays demandent de vous inscrire au registre des étrangers. C’est une procédure d’immigration normale à laquelle il faut se conformer.

Sachez que le nom du registre et l’endroit où vous présenter peuvent varier d’un pays à l’autre. Il peut s’agir de la commune, de l’hôtel de ville, du poste de police, etc. Renseignez-vous auprès du consulat ou de l’ambassade de votre pays d’accueil avant même votre départ afin de vous informer des démarches à suivre. Certains pays peuvent demander des frais d’inscription ou des impôts d’habitation; vous serez dans l’obligation de les payer même si vous n’y demeurez que temporairement.

Précautions à prendre

Afin de faciliter les démarches qui pourraient découler d’un vol, d’une hospitalisation ou d’une situation d’urgence, nous vous encourageons vivement à organiser et à classer les documents relatifs à votre séjour de trois façons :

  1. Laissez une copie de tous les documents importants à vos proches;
  2. Apportez avec vous une copie de vos documents importants;
  3. Numérisez vos documents importants et classez-les en ligne (Cloud, Dropbox, courriel, etc.).

Également, si vous devez changer votre adresse permanente, votre adresse courriel ou votre numéro de téléphone au Québec, informez rapidement UdeM international et faites les modifications sur votre Centre étudiant


Quelques conseils pour votre sécurité :

  • Évitez les lieux isolés (ruelles ou plages), car les risques d’attaque ou de vol y sont plus élevés.
  • Ayez en votre possession les numéros locaux d’urgence pour faire appel aux pompiers, aux ambulanciers ou à la police.
  • Informez-vous auprès de la population locale des lieux les plus à risques.
  • Ne gardez pas d’objets précieux sur vous: laissez-les en sureté à la maison.
  • Ne mettez pas vos chèques de voyage, votre argent, votre passeport et votre billet d’avion dans un même sac qui pourrait être volé.
  • Observez la culture de votre pays d’accueil et soyez respectueuse ou respectueux.
  • Méfiez-vous des propositions de travail au noir.
  • Ne montrez pas votre argent de manière trop évidente.
  • Lorsque vous franchissez la frontière de votre pays d'accueil, n'oubliez pas que certaines lois et règles peuvent être différentes.
  • Faites preuve de modération dans votre consommation d'alcool pour éviter de vous retrouver dans des situations précaires et à risques. De plus, il faut prendre conscience que l'usage de drogue peut également vous exposer à des conséquences fort malheureuses sur votre santé et votre sécurité. Les lois dans le pays d'accueil concernant l'usage des drogues peuvent être beaucoup plus sévères qu'au Canada.


D'autres conseils pour vous éviter bien des soucis : 

  • Inscrivez-vous au bureau du gouvernement canadien le plus proche (ambassade ou consulat). En cas d’absence de représentation canadienne, vérifiez auprès des autorités britanniques ou australiennes. Le Canada pourrait avoir une entente avec eux. 
  • Vous pouvez également vous inscrire par Internet, sur le site d'Affaires mondiales Canada.

Voyager consciencieusement

En tant que femme, minorité culturelle ou religieuse, ou membre de la communauté 2ELGBTQQIA+, vous pourriez être considéré(e) différemment à l’étranger en vertu des règles sociales, des codes de conduite et vestimentaires attendus dans votre pays d’accueil. Ce qui peut vous paraitre habituel ici pourrait se révéler risqué à l’étranger. Certaines personnes ont des idées préconçues sur les valeurs et comportements. Pour minimiser les risques de harcèlement, il est recommandé d’observer les us et coutumes locaux et d’adapter ses comportements en fonction de la culture locale.

Voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles :

  • Votre langage corporel pourrait être interprété différemment de vos intentions. Par exemple, des contacts visuels prolongés peuvent être à tort perçus comme du flirt par certaines personnes.
  • N’acceptez pas de verre de gens que vous ne connaissez pas.
  • Si vous en ressentez le besoin, il y a l’option de porter une fausse alliance ou d’avoir sur vous la photo d’un faux partenaire.
  • Évitez de marcher seule ou seul la nuit venue.

Le gouvernement canadien met également à votre disposition diverses publications dont le Guide à l'intention des travailleurs, étudiants, bénévoles et retraités à l'étranger qui pourrait vous donner de bons indices sur les attitudes à favoriser.

En cas d'agression ou de problème de sécurité, n'hésitez surtout pas à en faire part à une amie ou un ami, à votre famille, à l'université d'accueil et à l'équipe de mobilité étudiante d'UdeM international. Ne gardez pas sous silence un évènement qui vous affecte.

Remarque
titleImportant

Sachez que les lois de votre pays d’accueil prévalent sur les lois canadiennes. Par exemple, dans certains pays, on est reconnu coupable jusqu'à preuve du contraire.

En cas d’arrestation, vous avez le droit de parler aux services consulaires canadiens.

Contactez les Affaires mondiales Canada à frais virés au 613 996-8885.

Situation d’urgence

En collaboration avec le Bureau de la sureté de l’UdeM, si vous vivez une situation d’urgence à l’étranger, vous avez la possibilité d’entrer rapidement en contact par téléphone avec une représentante ou un représentant de l’UdeM. 

Numéro d'urgence : 514 343-7771

Adresse courriel : securite-sejour@umontreal.ca

Ce numéro est assuré en continu 24 heures, sept jours par semaine et les frais virés sont acceptés.

Cette permanence téléphonique s’ajoute aux autres ressources disponibles en cas d’urgence qui vous auront été communiqués :

  • Services d’urgence du pays où vous vous trouvez
  • Bureaux canadiens présents dans le pays d’accueil ou tout autre pays où vous vous trouvez (ambassades et consulats)
  • Numéro d’urgence à frais virés et courriel du ministère des Affaires étrangères du Canada: 613 996-8885 et sos@international.gc.ca

 



Réussite scolaire à l'étranger

Les études sont une source de stress pour vous? Bénéficiez de conseils de l'Aide à l’apprentissage afin de vous aider à adopter de bonnes pratiques (méthodes d’études, gestion de temps) et à connaitre les bons outils pour favoriser votre succès. Moyennant des frais, vous pourriez bénéficier d’un certain soutien à distance en fonction de vos besoins.

Consultez les ateliers et les outils disponibles >

Vous estimez avoir besoin d’accommodements pour mener à bien vos études en raison d’un trouble de l’apprentissage ou d’un diagnostic médical? Vous avez déjà recours aux services du Soutien aux étudiants ensituation de handicap? Consultez un membre de cette équipe pour obtenir les papiers justificatifs et renseignez-vous sur les possibilités d’accommodements de votre établissement d’accueil. UdeM international peut également vous guider dans vos démarches.

Le Centre étudiant des Premiers Peuples a pour mandat de créer les conditions optimales pour la reconnaissance, l’épanouissement et la réussite des membres de la communauté étudiante autochtone au sein de l’UdeM, en leur proposant un accompagnement sur mesure. N’hésitez pas à contacter son équipe si vous souhaitez obtenir un soutien lors de votre séjour d’études hors Québec.



Soutien psychologique

Vous avez de la difficulté à gérer une situation dans votre vie personnelle? Sachez qu’il est possible d’avoir recours, avant votre départ, aux conseils d’une ou d’un psychologuedu Soutien psychologique des Services à la vie étudiante. Les consultations sont offertes à prix raisonnables.

L’adaptation à votre nouvel environnement à l’étranger est un défi et vous éprouvez de la difficulté dans votre pays d’accueil? Nous vous invitons à :

  • vérifier auprès de votre établissement d’accueil s’il existe un service de soutien psychologique;
  • contacter l’équipe d’UdeM international qui pourra vous écouter et vous diriger vers les bonnes ressources.

Le Programme mieux-être (ressources en santé mentale de l’ASEQ) vise à améliorer la santé mentale et le bien- être de la communauté étudiante de l’UdeM. Selon le pays où vous vous trouvez, vous pouvez communiquer par téléphone, courriel, clavardage ou vidéoconférence avec des spécialistes d’une variété de domaines.

Finalement, nous vous proposons également de consulter le site web Tout le monde a des bas que pourrait également vous offrir des pistes lors d'une situation difficile.