Skip to end of metadata
Go to start of metadata

L'examen général de synthèse (3e cycle)

L'examen général de synthèse (SCI7010) constitue l'activité finale de l'étape des cours dans le programme de doctorat. Le doctorant doit réussir un examen de synthèse qui lui permet de « faire preuve d'une bonne connaissance de son champ d'études et d'une connaissance approfondie de la matière dans laquelle il se spécialise » (Règlement pédagogique des études supérieures et postdoctorales, Chapitre IV, Section XXXVIII, Article 132). L'examen de synthèse a comme objectifs spécifiques de permettre au doctorant de synthétiser ce qu'il a exploré dans le cadre des cours obligatoires, et de l'amener à approfondir des questions évoquées au cours de la première année du programme. L'examen de synthèse est constitué d'une épreuve écrite et d'une épreuve orale.

Procédures

Inscription à l'examen général de synthèse

Le doctorant s'inscrit à l'examen de synthèse lorsqu'il qu'il a complété les quatre cours obligatoires du programme. Le formulaire Annexe 4 — Inscription à SCI7010 Examen général de synthèse est remis au TGDE de l'EBSI. L'inscription à l'examen de synthèse doit se faire au plus tard au sixième trimestre d'inscription au programme.

Formation du jury d'examen et responsabilités du président

Lorsque l'inscription à l'examen de synthèse a été faite, le directeur de recherche du doctorant, de concert avec ce dernier, forme un jury d'examen. Le jury est composé du directeur de recherche et du codirecteur s'il y a lieu, ainsi que de deux autres professeurs, dont l'un agit comme président du jury. Le président du jury est responsable de l'organisation des activités reliées à l'examen. Il reçoit les documents préliminaires, transmet les questions, reçoit les réponses écrites et les fait suivre aux autres membres du jury, etc. Il est également chargé de fixer le calendrier des activités, de s'assurer de la disponibilité des locaux requis, de convoquer les parties et de soumettre le Rapport du jury de l'examen de synthèse, disponible dans la section « Accès protégé » du site des Études supérieures et postdoctorales (http://esp.umontreal.ca/acces-protege/).

Dépôt de documents

À la date convenue, le doctorant dépose une copie des plans des cours suivis depuis son admission au programme, ainsi qu'un texte d'une longueur maximale de 3 000 mots (sans compter la page de titre, la table des matières, la liste des sources citées et les annexes) qui décrit le projet de recherche envisagé. Le document doit porter un titre significatif, décrire brièvement le contexte de la recherche et le ou les problèmes auxquels elle s'intéresse. On y retrouve les objectifs de la recherche, une courte revue de la littérature et une description de la méthodologie envisagée pour atteindre les objectifs. Le document est complété par la liste des sources citées et par les annexes jugées essentielles à sa compréhension. Le doctorant peut consulter son directeur de recherche lors de la préparation de ce document dont les membres du jury se serviront ensuite pour préparer les questions d'examen. Tous les documents sont transmis par courriel au président du jury d'examen.

Épreuve écrite

Les membres du jury d'examen rédigent deux questions; celles-ci peuvent être accompagnées de sous-questions, d'une bibliographie sommaire et de tout autre élément jugé essentiel à leur interprétation. Les questions demandent au doctorant de démontrer une bonne connaissance de son champ d'études et elles peuvent inclure un volet méthodologique.

Le doctorant dispose de six semaines (42 jours francs) pour préparer ses réponses. Chacune des réponses constitue un document complet et autonome d'une longueur de 5 000 à 6 000 mots (sans compter la page de titre, la table des matières, la liste des sources citées et les annexes). La qualité de la langue et de la présentation est un critère d'évaluation et il peut être exigé de l'étudiant qu'il révise et corrige des textes jugés insatisfaisants sur ce plan. Les réponses à l'examen sont transmises par courriel au président du jury.

Épreuve orale

L'épreuve orale a lieu après évaluation par le jury de l'épreuve écrite. Une convocation à l'épreuve orale indique que les réponses à l'écrit ont été jugées acceptables, mais ne préjuge pas de la réussite de l'examen général de synthèse. L'épreuve orale, d'une durée d'environ deux heures, se déroule devant le jury d'examen. Elle permet au doctorant de clarifier et de compléter ses réponses aux questions de l'épreuve écrite. Il peut arriver que les membres du jury désirent que le candidat fasse une présentation formelle lors de l'examen oral; si c'est le cas, la demande lui en est faite au moment de la convocation à l'oral.

Résultat

La réussite de l'examen général de synthèse implique la réussite à l'épreuve écrite et à l'épreuve orale. La mention R (Réussi) est inscrite au dossier.

En cas d'ajournement, à l'écrit ou à l'oral, le président du jury transmet un rapport écrit au doctorant lui signalant les éléments devant faire l'objet d'une révision/correction. L'étudiant dispose d'un maximum de quatre semaines (28 jours francs) pour soumettre de nouvelles réponses aux questions originales.

Un échec est inscrit au dossier du doctorant qui n'a pas atteint les objectifs de l'examen de synthèse après les épreuves écrite et orale; cet échec met fin à son inscription au programme.